Blog

De 1955 à 2007, ses meilleurs voeux

Lorsqu »il commence à vouloir se faire connaître en tant que peintre plutôt que  comme céramiste, Guy de Sauvage apporte un grand soin à la réalisation de ses cartes de voeux de nouvel an qui seront adressées notamment à ses relations professionnelles.

Revoeux 3
De 1955 à 1959, les cartes de voeux de Guy de Sauvage reproduisent ou s’inspirent, sous la forme de petites sérigraphies tirées entre 15 et 120 exemplaires, de ses huiles sur toile.

Revoeux 2

Revoeux 1
Sans doute parce que l’exercice annuel, auquel il est assez attaché, lui coûte pas mal de temps et d’énergie, l’artiste va tirer parti des possibilités offertes par la photocopie pour créer ses cartes plus rapidement, à l’image de cette photocopie du portrait de Tobie,  le bien aimé boxer familial .
revoeux 5
Dans les dernières années de sa vie, l’énergie  tout comme l’argent lui faisant défaut, il use volontiers de la photocopie couleur pour reproduire les photos de ses plus belles créations, tantôt récentes, tantôt très anciennes. Pour  l’année 2007, il reproduit  sur bristol son « Petit temple » de 1956.  Ce sera sa dernière carte de voeux.